Au fil de l’histoire 12- Les portes médiévales et les remparts

LES PORTES MÉDIÉVALES ET LES REMPARTS

De l’enceinte médiévale, il ne reste pratiquement rien exception faite de quelques pans de murailles qui soutiennent la place Serraillier au nord-est du village. Sur le premier document annexe, vous pourrez vous localiser par rapport au plan cadastral napoléonien qui montre encore la forme des anciens remparts.

Il y avait au Moyen Age trois portes d’entrée représentées par des tours-portes dont seuls les premiers niveaux ont été conservés. Il faut les imaginer initialement avec plusieurs étages au-dessus de l’ouverture proprement dite. Il ne reste que deux des trois portes médiévales initiales. La porte Dorée que vous pourrez voir sur le deuxième document annexe sur une vieille carte postale, a été détruite en même que le quartier médiéval au sud de l’église entre 1950 et 1960. Dans le village, les îlots de maisons reprennent le contour ovale de l’enceinte médiévale du bas Moyen-Âge qui se devine aussi par la toponymie (le pied-Barri signifie au pied des murailles).

Les deux portes actuellement conservées présente la même ouverture en arc brisé, le même type de maçonnerie et la même voûte en berceau.

Plan du cadastre napoléonien

Plan du cadastre napoléonien

 

PORTE DE PARIS

PORTE DE PARIS img547 copie

Publié dans Non classé.