Au fil de l’histoire 18 – L’ancien cimetière Saint Martin

L’ANCIEN CIMETIÈRE SAINT-MARTIN

Il est difficile d’imaginer que sous vos yeux s’étalait autrefois l’ancien cimetière de Flayosc.

Le 16 juillet 1841, dans un courrier adressé au Préfet, une assemblée de flayoscais s’inquiète de la position anormale du cimetière Saint-Martin de Flayosc. Vous trouverez en pièces annexes cette plainte des habitants à propos de l’état du cimetière. L’ordonnance du 22 prairial de l’an 12 impose aux cimetières de se trouver à plus de 40 mètres des dernières maisons. Or, le cimetière Saint-Martin se trouve en plein cœur du village. On précise même que la terre du cimetière est soutenue d’un côté par la muraille latérale d’une écurie surmontée d’un grenier à foin. De plus, à cette époque, compte tenu de l’étroitesse des lieux, l’ouverture de nouvelles fosses est fixée de 5 ans en 5 ans. La commune n’arrive donc plus à enterrer ses morts…

Après une proposition abandonnée de fixer le nouveau le long de la route de Sauveclare, en 1854, la préfecture ordonne une enquête de commodo et incommodo sur la translation du cimetière dans une propriété de Mlle Vachier, au lieu-dit Ferrage Longue, situé cette fois-ci au nord du village et le 19 janvier 1855, le préfet entérine la décision. Vous trouverez en pièces supplémentaire le devis qui fut fait à cette époque pour réaliser le nouveau cimetière.

Le 24 mars de la même année, une pétition (que vous trouverez aussi en pièces annexes) menée par M. Siguallous vient demander l’annulation de la translation (cimetière trop visible !) et son transfert au lieu-dit « les clos » appartenant à M. Chieuse.

Aussitôt une autre pétition est lancée le 1er avril 1955, par le susdit Chieuse qui refuse que son terrain se transforme en cimetière.

Finalement, le cimetière sera bien translaté à Ferrage Longue pour la coquette somme de 7000 francs. La commune ne pouvant recouvrir cette somme par une coupe exceptionnelle de bois, il faudra passer en 1856, par un emprunt de 5000 francs à la Caisse des dépôts et consignations.

Les travaux seront réalisés par le maçon Bourgoin de Flayosc.

Enfin, c’est en 1873, que terre et ossements de l’ancien cimetière seront transférés dans le nouveau et l’ancienne nécropole transformée en place publique.

Devis pour la construction du nouveau cimetière sur le terrain de Mlle Vachier en 1854

Devis pour la construction du nouveau cimetière sur le terrain de Mlle Vachier en 1854

 

Pétition contre le nouveau cimetière (24 mars 1855)

Petition contre le nouveau cimetière (24 mars 1855)

 

Plainte des habitants à propos de l’état du cimetière en 1841

Plainte des habitants à propos de l'état du cimetière en 1841

 

Publié dans Non classé.